Contrairement aux accusations portées par le Parti socialiste, la réforme de l’imposition des entreprises n’offre pas d’avantages aux entreprises multinationales, au contraire!

Premièrement, l’instauration d’un taux unique induira une augmentation des impôts pour les multinationales, alors que la charge fiscale des PME diminuera.

Deuxièmement, le compromis élaboré par le parlement et soutenu par la majorité des partis gouvernementaux intègre des garde-fous: il ne sera pas possible de cumuler les différents abattements fiscaux potentiels pour se retrouver à ne plus payer d’impôt. Le système d’abattements proposé donne la flexibilité nécessaire permettant de conserver l’attractivité de notre pays.

Ce système favorise aussi l’innovation et la création d’emplois en Suisse tout en assurant l’équité entre entreprises, qu’elles soient locales ou internationales.

Cette réforme est indispensable pour le maintien de conditions-cadres favorables pour l’ensemble de nos entreprises.

Je dirai oui le 12 février prochain!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>