Pour les prochaines élections cantonales, les vert’libéraux proposent un programme pragmatique orienté sur trois axes, l’économie, l’écologie et la société.

Il faut redonner un cadre favorable aux PME en supprimant ou en réduisant les impôts qui limitent les investissements. Il est par exemple inacceptable de surévaluer la valeur des petites sociétés anonymes, ce qui a pour conséquence de faire exploser la fortune fiscale des propriétaires.

Nous voulons développez une mobilité combinant les divers moyens de transport et adaptée à notre économie. Tous parlent du covoiturage pour limiter le trafic et la pollution qui en découle, mais personne ne se préoccupe d’apporter des solutions pour que l’automobiliste puisse déposer son véhicule. Les parkings des grandes surfaces commerciales qui sont vides la semaine pourraient être utilisés comme parking d’échange.

Les tracasseries administratives poussent à l’immobilisme. Cette situation est souvent due à un manque de responsabilisation des fonctionnaires. Nous voulons, par une gouvernance efficace et pragmatique, redonner confiance aux membres de l’administration pour qu’ils puissent retrouver leur sens du service et agir de manière constructive.

Les autres partis peinent parfois à positionner les vert’libéraux sur un axe gauche-droite. Nous prônons une économie libérale, ce qui nous place à droite. L’écologie, autre pan essentiel de notre vision est, elle, connotée à gauche. Le parti vert’libéral est ainsi le seul parti écologique de droite. L’unique chemin pour un avenir sûr, c’est d’être écologique et favorable à une économie libre.

 

INVITÉ DE LA SEMAINERédigé par François Pointet, président du Parti vert’libéral vaudois et candidat au Conseil d’Etat

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>