Les vert’libéraux se battront avec force et détermination contre cette initiative. Car mettre en place une assurance dentaire sur ce modèle coûtera 700.- par an pour le salaire médian vaudois, sans parler de la charge fiscale supplémentaire ! C’est une somme astronomique qui alourdira encore plus le budget des vaudoises et vaudois et précarisera de nouveaux foyers.  L’heure est aux allègements fiscaux notamment sur la défiscalisation complète des primes d’assurance maladie.

Oui, le groupe vert’libéral s’est engagé pour que le Grand Conseil propose un contre-projet à cette initiative. Nous pensons sincèrement que la politique dentaire vaudoise nécessite une adaptation pour soutenir les personnes les plus vulnérables. J’ai bien dit une adaptation et pas une révolution arrosoir qui exploserait les coûts et aurait des effets collatéraux catastrophiques comme il nous est proposé ici.

Oui nous sommes déçus de l’échec qu’a subie cette démarche, mais cette déception ne nous fera pas sortir de nos fondamentaux, et nous ne soutiendrons pas par dépit un texte aussi dangereux qui fragilise encore plus la classe moyenne.

Plus qu’une solution reste, rejeter cette initiative avec vigueur puis revenir à la table des négociations une fois cette étape franchie.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>