Je désir débuter en notant qu’au niveau des élections fédérales au Conseil National, les arrondissements électoraux se trouvent être les cantons. Si les parrainages de listes doivent bien venir d’habitant de l’arrondissement, il suffit au candidat d’être éligible en Suisse pour pouvoir apparaître sur une liste. Rien n’empêche un zürichois de venir se porter candidat dans le canton de Vaud.

On voit ici une similitude entre la situation actuelle vaudoise et le niveau fédéral. Evidemment qu’un déplacement de candidat peux avoir des  vues stratégiques, les vert’libéraux l’ont fait et nous l’admettons, mais l’électeur me semble assez intelligent pour décider si de telle manœuvres heurtent sa propre moralité.

Un mot encore sur la tendance qu’a eu la commission et le motionnaire de penser qu’il y a des parachutages acceptables alors qu’il y en a d’inacceptables. Je vous en prie, si vous décidez de restreindre l’éligibilité à un arrondissement électoral, faites le franchement et sans exceptions. Les exceptions sont toujours des sources d’incertitudes, demandent un processus de vérification et sont une surcharge administrative qu’il serait bon de s’épargner. De plus la notion de travail, et donc de lieu de travail, est en train d’évoluer à grande vitesse et ne va pas aller dans le sens d’une clarification des exceptions.

Dès lors les vert’libéraux vous demande de classer cette motion. Comme déjà dit, elle serait acceptable sans exceptions!

 

15. (17_MOT_012) Motion Eric Sonnay et consorts – Des députés qui sont les représentants de l’arrondissement dans lequel ils ont élu domicile. DIS. Rapporteur de la commission: Tschopp J.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>