Question orale

Le gaspillage alimentaire reste un fléau aussi en Suisse.
Dans son postulat « Composter au lieu de javelliser ? », notre collègue Nathalie Jaccard s’offusque, à juste te titre, des méthodes utilisées pour rendre les déchets alimentaires impropres à toute valorisation raisonnable.
En parlant de valorisation, qu’en est-il des plats non consommés produits au CHUV ou dans les autres services de restauration attachés de près ou de loin à l’Etat ?

Notre question est la suivante:

Comment sont valorisés les plats préparés non consommés dans les services de restauration attachés de près ou de loin à l’Etat, par exemple au CHUV?

Nous remercions le Conseil d’Etat pour sa réponse.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>